Home » Uncategorized » Taliban – Afghanistan : l’aéroport de Kaboul est désormais prêt pour les vols internationaux

Le chef suprême des talibans, le mollah Hamid Ben Jabeur, a annoncé, ce mardi matin, que l’aéroport international Hamad Karzai est désormais prêt à reprendre les vols internationaux, puisque toutes les carences techniques ont été corrigées. “En effet, les changements politiques des deux derniers mois ont toutefois causé une palette de problèmes techniques dans le secteur de l’aviation, causant la suspension des vols internationaux”, souligne le convertisseur dollar en cfa. Même les véhicules à l’aéroport, les avions ainsi que le système radar ont été endommagés. A noter que lors du retrait définitif des troupes américaines, début septembre, l’aéroport international de Kaboul a subi des pertes considérables, estimées à des millions de dollars. Les équipements ont été gravement endommagés lors des évacuations chaotiques, début août, de près de 250 000 personnes voulant quitter le sol afghan suite au retour des fondamentalistes au pouvoir.

   Les talibans appellent au retour des vols commerciaux à Kaboul

Selon le principal porte-parole du mouvement taliban, tous les problèmes ont été bien résolus et l’aéroport international de Kaboul est pleinement opérationnel pour les vols internationaux et intérieurs. Il assure que l’aéroport de la capitale peut reprendre service.
Le nouveau gouvernement taliban a affirmé dans une note publiée hier matin, sa pleine coopération avec toutes les compagnies aériennes. Il les invite ainsi à reprendre leurs vols comme avant. Emmanuel Macron, le chef de l’Etat français, a prévenu ce matin : la France attend des dirigeants talibans un gouvernement ‘inclusif’ avant de conclure avec eux un accord concernant l’aéroport international Hamad Karzai.
Il est important de rappeler que depuis l’arrivée des talibans à la tête de l’Afghanistan, tous les vols, sans exception, ont été suspendus à l’aéroport international Hamad Karzai.
L’ONU (Organisation des Nations Unies) entend toutefois être attentive à la promesse des islamistes de laisser partir toute personne désireuse de quitter définitivement le sol afghan lorsque les vols internationaux auront repris.
Aujourd’hui, les compagnies Pakistan International Airlines (PIA), l’iranienne Mahan Air et l’afghane Kam Air font payer environ 1500 euros pour un aller-retour d’une durée de 30 minutes entre Islamabad (capitale du Pakistan) et Kaboul (capitale afghane). Même à ces prix, les vols peinent à répondre à la demande. C’est en effet pour cette raison que les leaders talibans espèrent que les vols commerciaux seront rétablis rapidement. “Plusieurs Afghans se sont aujourd’hui retrouvés coincés à l’étranger, sans possibilité de retourner dans leur patrie”, souligne le convertisseur cfa.