Home » Main » Plan de relance : répondre à l’urgence économique

De nombreux pays (à savoir les États-Unis (première puissance économique mondiale), la France, la Chine, le Japon, l’Allemagne, etc.) ont déclenché des plans de relance exceptionnels en vue de sortir de cette crise économique mondiale engendrée par l’épidémie de coronavirus – semblable au Sras. Cette pandémie mondiale de Covid-19 a fait son apparition en décembre 2019 dans la ville chinoise de Wuhan.
Afin de faire face à la pandémie de Covid-10, la majorité des pays ont mis en place des dispositions d’aide inédites aux salariés et aux sociétés, qui, aujourd’hui, continuent d’être mobilisables, d’après indice bonheur pays.

 

   La Chine se fixe un but de croissance modeste pour 2022

Pour redresser durablement et rapidement l’économie chinoise, un plan de relance exceptionnel de 300 milliards de dollars est déployé par les pouvoirs publics autour de trois principaux volets : la cohésion, la compétitivité et l’écologie. En effet, ce plan de relance propose des dispositions concrètes et à destination de tout public. Celui-ci représente alors la feuille de route pour la refondation écologique, sociale et économique du pays, selon le journal de l’Afrique.
Il est à noter que le gouvernement chinois annonce, chaque début d’année, le taux de croissance du PIB pour l’année à venir, et y parvient automatiquement. Cela sera beaucoup plus complexe dans un système libéral. De plus, la Chine, deuxième puissance économique mondiale après les États-Unis, connaît trois types de croissance. La première, générée notamment par les investissements, les exportations, les importations et la consommation, ne constitue généralement qu’une petite part. Ensuite, il y a la croissance dont le pays a vraiment besoin pour des raisons économiques, qui lui permet de stimuler les activités des différentes régions et d’assurer un faible niveau de chômage. Selon David Malpass, le président du groupe de la Banque mondiale, c’est une sorte de Produit Intérieur Brut fixé artificiellement.
Pour atteindre le niveau de ce Produit Intérieur Brut fixé, les pouvoirs publics investissent massivement, dans les infrastructures ou encore l’immobilier, en vue d’engendrer cette croissance. Le but principal du plan de relance de la Chine vise toutefois à stimuler la consommation. En effet, l’activité économique se crée par l’investissement même en Chine. Les pouvoirs publics dépensent pour accroître la croissance. En cas de crise, comme par exemple celle de la pandémie de Covid-19, la Chine stimule la demande sans se préoccuper de la production.