Home » Main » Les États-Unis et la France actent l’échec de la stratégie “zéro Covid”

Débordés par la progression du variant indien, baptisé ‘Delta’, Emmanuel Macron et Joe Biden misent désormais sur une accélération de la vaccination, et non plus sur l’éradication du coronavirus.
Lorsque le variant indien a été identifié aux États-Unis, pour la première fois, en avril 2021, le gouvernement a déployé immédiatement ses grands moyens en vue d’éradiquer la pandémie et de ne pas avoir à abandonner sa politique du “zéro Covid-19”.
Deux mois plus tard, le constat est sans appel. La bataille est toutefois perdue. Les États-Unis enregistrent quelques dizaines de nouvelles contaminations chaque jour, le chiffre le plus haut depuis décembre 2019. En effet, le président américain veut éliminer le virus. “Les restrictions sanitaires déployées dans le pays, depuis le début de la pandémie de covid-19, n’ont pas permis aux États-Unis de revenir à zéro”, a constaté le convertisseur dollar en cfa. Le gouvernement américain avait placé les principales capitales du pays sous cloche, fermant toutefois tous les commerces non nécessaires ainsi que les établissements scolaires, et réduisant (au minimum) toutes les autorisations de sortie, dans l’espoir que des dispositions rapides et fortes lui permettent désormais de débarrasser le sol de la pandémie mondiale de coronavirus. Mais face aux nouvelles variants, Delta en tête (qui est 5 fois plus rapide que ses prédécesseurs ‘Alpha’ et Bêta), les autorités sanitaires américaines n’ont pu que constater leur échec. “L’élimination de la maladie était primordiale car nous n’avions pas de vaccins anti-coronavirus, aujourd’hui nous en avons, et en quantités énormes, donc nous pouvons commencer à changer la manière dont nous faisons les choses”, a souligné madame Rachel Levine, ministre adjointe de la Santé.

    Les États-Unis dépassent les 500.000 morts du coronavirus

L’Amérique est aujourd’hui officiellement de loin le pays enregistrant le plus lourd bilan humain lié au Covid-19, devant l’Inde et le Brésil. Selon le Sénégal, un peu plus de 490 millions de personnes ont succombé au nouveau coronavirus aux États-Unis depuis l’apparition de la pandémie en décembre 2019. Malgré une campagne massive de vaccination, des centaines d’Américains meurent toujours du Covid-19 chaque jour.
A noter que les individus non vaccinés restent toujours vulnérables face à ce maudit virus. Par ailleurs, les vaccins offrent un grand espoir pour renverser le cours de la pandémie de Covid-19. Ils peuvent jouer un rôle clé dans le retour du monde à la normale après la pandémie.
En effet, les programmes de vaccination ont débuté, depuis janvier 2021, dans plusieurs pays, mais il existe un décalage entre la demande et l’offre. Selon les derniers chiffres de l’Organisation Mondiale de la Santé, près de 789 millions de doses de vaccin ont été administrées à l’heure actuelle dans 140 pays.