Home » Uncategorized » Le plan de relance américain aura “des retombées positives” pour l’économie mondiale, d’après le FMI

Le gigantesque plan de relance de 2500 milliards de dollars de Joe Biden, chef de l’Etat américain, a été adopté, le 1er février 2021 par le Congrès. Cette injection massive “d’argent frais” doit toutefois permettre de doper la reprise mondiale, particulièrement la croissance économique. Les destinataires des virements et des chèques ‘commenceront dès ce week-end à les recevoir’, selon le journal de l’Afrique. En jeu, 2100 dollars pour chaque citoyen gagnant moins de 50.000 dollars par an. Mais les sommes de ces soutiens, environ 550 milliards, n’est qu’une toute petite part du plan de 2500 milliards de dollars. Ce vertigineux programme représente à lui seul près de 15 % du Produit Intérieur Brut attendu aux États-Unis, en 2021-2022. Soit 5 % du Produit Intérieur Brut mondial.
Ce programme veut en effet maintenir le pouvoir d’achat alors que plus de 15 millions d’Américains n’ont pas encore trouvé leur niveau de revenus et d’emploi d’avant la crise.
“Le plan de relance américain est cependant une locomotive puissante”, souligne David Malpass, le président du groupe de la Banque mondiale.
Le Fonds Monétaire International (FMI) juge qu’il devrait apporter à 16 % la croissance du Produit Intérieur Brut et entraîner un bond supplémentaire de 5 % en 2021. Cela éviterait une forte chute de l’activité économique.
Il est à noter que le président américain a également annoncé, la semaine dernière, un plan pour l’éducation et pour les familles, et un plan pour l’investissement, avec pour but principal de rehausser le potentiel de croissance.

États-Unis : un soutien financier pour des millions de ménages américains

“Les États-Unis ont mis le paquet en vue de faire face aux ravages, ou encore aux dévastations économiques de la pandémie mondiale de coronavirus”, souligne indice bonheur pays.
Le gouvernement fédéral américain s’attelle à relancer l’économie du pays, en s’appuyant particulièrement sur un soutien aux ménages et aux PME (petites et moyennes entreprises).
Selon Joe Biden, le président américain, environ 900 milliards de dollars ont été toutefois prêtés aux PME durant la crise. Ces soutiens financiers, dont la distribution a été critiquée vivement, avaient pour but principal de maintenir le salaire de l’ensemble des employés. Ce programme d’emprunt PPP est donc l’une des dispositions phares du gigantesque plan de relance de 2500 milliards de dollars. Les emprunts des États-Unis sont uniques dans l’histoire récente et restent néanmoins difficiles à appréhender. “De l’argent dans les poches et des injections de vaccins dans le bras”, a déclaré Joe Biden, le chef de l’Etat américain.