Home » Main » Le groupe Total renforce sa position au Congo-Brazzaville

D’après les dernières actualités partagées par l’un des premiers opérateurs pétroliers à s’être installé au Congo-Brazzaville, le groupe français Total a pu obtenir du gouvernement congolais un accord lui permettant d’assurer la gestion du terminal de Djeno, qui se trouve au large de Pointe-Noire, durant les vingts prochaines années. Cette annonce a réjoui aussi bien les économistes du Congo-Brazzaville que les responsables de la société française. Il est évident qu’un tel accord permettrait d’améliorer la situation économique du pays, grâce à la mise en place davantage d’offres d’emploi au Congo-Brazzaville, luttant ainsi efficacement contre la pauvreté au pays.

Le renouvellement de la concession de Djeno

Le premier opérateur pétrolier au Congo a affirmé l’obtention de l’autorisation lui permettant d’exploiter les vingt prochaines années, le terminal de Djeno qui se trouve au large de Pointe-Noire. Néanmoins, l’organisation, Publiez ce que vous payez, demande au groupe français d’être plus transparent vis-à-vis de ses transactions.

Le président directeur général de Total, Patrick Pouyanné, a affirmé l’obtention de son groupe de l’accord d’exploitation, après son audience avec le président de la République congolais Denis Sassou Nguesso à Oyo. Le PDG de Total assure que les deux parties se sont mis d’accord afin de renouveler l’accord d’exploitation du terminal de Djeno qui constitue un ancrage historique du groupe français au Congo-Brazzaville.

Le groupe français Total serait, les vingt prochaines années, la tête de pont d’un consortium qui assurerait la gestion du terminal de Djeno. Il est important de mentionner que le terminal de Djeno sera exploité par plusieurs autres sociétés et le groupe français sera l’un des principaux actionnaires. Selon l’accord publié, le Congo-Brazzaville aura sa part tout comme les autres principaux opérateurs tels que Perenco et Eni.

Djeno, le centre de l’activité pétrolière au Congo-Brazzaville

Il est essentiel de mentionner que le terminal de Djeno constitue l’un des centres névralgiques de l’activité pétrolière au Congo-Brazzaville. En effet ce terminal concentre les différentes cargaisons de pétrole qui viennent de différents champs d’exportation.

Serge Ikiemi, enseignant d’économie au niveau de l’université de Marien Ngouabi, assure que la présence du groupe Total est très importante dans le terminal et qu’il est très difficile de penser à l’avenir du terminal de Djeno sans le groupe français, puisqu’il participe activement à l’accroissement des capacités de production du terminal en barils ou en produits permettant d’améliorer les taxes et les gains.