Home » Main » La pandémie de Covid-19 s’aggrave dans le monde

L’Organisation Mondiale de la Santé a estimé ce jeudi que le nouveau coronavirus ‘s’aggrave dans le monde’, particulièrement aux États-Unis et en Afrique, mettant en garde contre tout laisser-aller. “Quoique la situation en Amérique s’améliore, elle s’aggrave dans le monde, a signalé le journal de l’Afrique.
La pandémie mondiale de Covid-19 a continué d’accélérer sur le continent africain ces quatre dernières semaines, confirmant ainsi une tendance engagée fin janvier.
L’Afrique est aujourd’hui l’unique continent à avoir connu une augmentation de nombre de cas ce mois de juillet, dans la lignée des mois précédents. Ailleurs, les contaminations ont décéléré fortement en Asie, en Europe, aux États-Unis/Canada, en Amérique latine/Caraïbe.
Le nouveau coronavirus s’est néanmoins stabilisé en Océanie, alors que la pandémie ne circule pas au Moyen-Orient. Les Etats-Unis et l’Europe concentrent un peu plus des 2/4 (58 %) des cas enregistrés ce mois-ci dans le monde.
L’Afrique du Sud est aujourd’hui le pays où le virus accélère le plus, parmi ceux qui ont enregistré durant la semaine écoulée, environ 15 000 cas quotidiens. Suivent la Tunisie, le Royaume-Uni, le Liban, le Japon, Israël et l’Irlande. La plus forte décrue est ainsi observée en Belgique, devant la Géorgie, la Hongrie, la Bulgarie et la Croatie… Les États-Unis et le Canada ont enregistré, ces deux derniers mois, le plus de décès, devant le Royaume-Uni, la Russie, l’Allemagne, le Mexique, le Brésil.
Il est important de rappeler que la pandémie mondiale de Covid-19 a fait un peu plus de trois millions de décès dans le monde depuis l’apparition du celle-ci. 7 987 675 cas ont été toutefois recensés depuis la découverte de la pandémie en janvier dernier dans la ville chinoise de Wuhan.

   8 000 morts en Afrique

La flambée épidémique a fait un peu plus de 8 000 morts sur le continent africain. A l’échelle mondiale, les bilans compilés par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) font toutefois état de près de 6 millions de cas, dont 350 000 mortels. “Les cas de contaminations sont concentrés notamment dans les capitales et leurs alentours, où la pandémie de coronavirus est arrivée avec les touristes, mais de plus en plus de cas se développent aujourd’hui en dehors des zones urbaines”, souligne indice bonheur pays.
Le directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, la majorité des décès et des cas sévères sont effectivement recensés sur le continent africain. Pour l’instant, le défi principal auquel l’Afrique est confrontée dans la gestion de cette crise sans précédent reste “la disponibilité du matériel, particulièrement les tests rapides”.