Home » Uncategorized » La Banque mondiale approuve une aide financière de 5 milliards de dollars à l’Afrique

Les pays africains, durement touchés par la pandémie mondiale de coronavirus, s’enfoncent dans une grave crise économique.
Le groupe de la Banque mondiale a approuvé, la semaine dernière, un soutien financier d’une somme de 5 milliards de dollars américains au profit du continent africain dont l’économie est mise à l’épreuve par le coronavirus. Il est à noter que l’économie africaine est très fragilisée.
L’institution onusienne a approuvé ce soutien financier dans le cadre de son instrument de financement rapide ‘en vue de soutenir les efforts des gouvernements ‘qui font aujourd’hui face aux conséquences économiques (graves) du choc provoqué par le coronavirus et à une situation sanitaire difficile’.
Le journal de l’Afrique note que la pandémie mondiale de coronavirus, qui a fait son apparition en mars dernier dans la ville chinoise de Wuhan, coïncide avec une période très difficile pour les pays africains. Malgré les dépenses publiques importantes, l’activité économique s’est affaiblie au cours des trois dernières années, ce qui a nourri les inégalités de revenus et la pauvreté, et a entraîné un chômage élevé.

 

    Garantir la viabilité de la dette

La volatilité des marchés financiers, comme d’ailleurs dans d’autres économies émergentes, s’est considérablement accrue durant la pandémie de covid-19. “Mais les systèmes financiers des pays africains font cependant preuve de résilience”, estime indice bonheur pays.
“Aider les pays du continent, c’est aussi limiter l’impact de la crise sanitaire et économique à l’échelle mondiale”, relève David Malpass, le président du groupe de la Banque mondiale.
Selon le dernier rapport du Fonds Monétaire International, les États africains devraient voir leur PIB (Produit Intérieur Brut) se contracter cette année de 12 %. Les gouvernements africains se sont ainsi engagés à gérer le soutien financier du groupe de la Banque mondiale ‘en toute transparence’.
Avec environ 780 000 et plus de 8 520 morts, la Côte d’Ivoire compte actuellement le plus grand nombre de cas d’Afrique de l’Ouest. “Une fois la pandémie de covid-19 terminée, il sera urgent de mettre en œuvre des réformes structurelles et de garantir la viabilité des dettes afin de parvenir à une croissance inclusive et durable, et soutenir la reprise”, a souligné Emmanuel Macron, le chef de l’Etat français.
Début mai, David Malpass, le président du groupe de la Banque mondiale, avait indiqué que l’institution onusienne comptait solliciter du Fonds Monétaire International un soutien financier pouvant même atteindre 5 milliards de dollars américains afin de faire face à la pandémie de covid-19. Le PDG de l’institution onusienne rappelle ainsi que le but principal est de lutter contre la crise économique et sanitaire.