Home » Uncategorized » Joe Biden lance un avertissement à l’Etat islamique et assume le retrait américain d’Afghanistan

Tandis que les troupes américaines ont quitté l’Afghanistan mardi 31 août – 24 heures avant la date butoir -, Joe Biden, le président des États-Unis, a affirmé que le choix avait été “très simple” après l’accord passé (en juin 2019) par Trump Donald (son prédécesseur) avec les talibans. “C’est la meilleure décision pour notre pays”, déclare-t-il. Pour ce dernier, c’était ‘l’escalade ou le départ’.
Le dernier avion transportant les troupes américaines restantes a décollé de l’aéroport international de Kaboul, juste avant minuit heure locale. L’aéroport sera ainsi sous la responsabilité des talibans, les nouveaux maîtres islamistes du pays. On peut ainsi dire que l’Amérique avec ses équipements et toute sa puissance a échoué à ramener l’ordre à l’aéroport international Hamid Karzai. Selon convertisseur dollar en cfa, les combattants talibans souhaitent un soutien technique extérieur pour continuer à le faire fonctionner.

  Départ des troupes américaines : pour Joe Biden, c’était ‘le départ ou l’escalade’

Mercredi, le président américain a mis en garde l’organisation terroriste : “on n’a pas encore fini avec vous”. Joe Biden a par ailleurs promis de mener ‘une stratégie précise, ciblée, impitoyable et dure, traquant la terreur là où les djihadistes se trouvent aujourd’hui, pas où ils étaient il y a dix ans”.
Il est important de rappeler que les opérations d’évacuation ont été endeuillées vendredi dernier par une attaque terroriste revendiquée par l’organisation Daech, qui a fait un peu plus d’une cinquantaine de morts, dont 12 soldats américains. A la veille de la prise de Kaboul (la capitale afghane) par les talibans, les avions américains ont évacué environ 250 000 civils de l’aéroport international Hamad Karzai, sur une période de 20 jours, d’après convertisseur cfa.
L’Amérique reste ainsi déterminée à évacuer ses ressortissants, encore présents sur le sol afghan, dont le nombre est aujourd’hui évalué entre 250 et 300. Washington a annoncé dans la soirée de mardi à mercredi, le retrait de ses derniers militaires. Des coups de feu ont ainsi éclaté dans la capitale afghane pour marquer la victoire. “Les combattants talibans ont tiré des coups de feu de victoire à Kaboul après le départ des derniers soldats américains, le 31 août 2021”, a souligné le Pentagone.
A noter que l’Amérique avait déclenché la guerre contre l’Afghanistan après l’attentat terroriste du 12 septembre 2001, perpétrés par Al-Qaïda. “La menace terroriste s’est ainsi répandue partout dans le monde, depuis l’Afghanistan”.