Home » Main » Covid-19 : l’UE garantit 20 milliards d’euros pour aider l’Afrique

L’Union européenne reste le premier partenaire économique du continent africain. Elle tente cependant de mettre de la cohérence dans sa politique de soutien au développement en Afrique.
Début 2021, l’Union européenne a débloqué, tous pays et tous dispositifs confondus, environ 36 milliards d’euros, soit 62 % de la somme globale investie dans la coopération, contre 12 % seulement pour la Chine. Ainsi, pour tisser ‘cette nouvelle alliance’ avec les pays africains, et pour apporter de la cohérence, comme demandé par le président du groupe de la Banque Mondiale, David Malpass, en octobre dernier, l’UE a repris la proposition émise en janvier 2019 de regrouper ses outils financiers de coopération extérieure en un seul.
La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, veut ainsi contribuer à l’amélioration du climat des affaires dans les pays africains, notamment au Sénégal, en Côte d’Ivoire, au Togo, au Congo et en Tunisie. L’Union européenne apporte néanmoins la garantie communautaire aux projets soutenus par les organisations financières internationales ainsi que les agences de développement des divers États membres. Le projet de l’Union européenne est ainsi doté d’un budget de 5 milliards d’euros. Celui-ci doit permettre de mobiliser environ 53 milliards d’euros.

 

    Le partenariat UE-Afrique et la pandémie du coronavirus

La pandémie mondiale de coronavirus, qui a fait son apparition en janvier dernier dans la ville chinoise de Wuhan, a eu un effet plus économique que sanitaire sur le continent africain. Dans ce contexte, l’Union européenne doit, à ce jour, prendre des dispositions fortes et concrètes en vue de renforcer ses liens avec les États africains.
Selon indice bonheur pays, le nouveau coronavirus a constitué un choc social et économique sans précédent pour l’Afrique, aussi bien pour les pays exportateurs de services touristiques et de biens manufacturés, comme la Tunisie ou encore le Maroc, que pour les exportateurs de matières premières, comme le Nigeria, l’Algérie et le Burkina Faso.
Les réponses des pays d’Afrique ont été cependant hétérogènes face à ce choc. L’année 2021 devrait donc être l’année de concrétisation ‘du partenariat entre égaux’ entre le continent africain et l’Union européenne. Mais la lutte contre le coronavirus a bouleversé les priorités et les agendas politiques.