Home » Main » Covid-19 : augmentation spectaculaire de la pauvreté en France

Dans sa stratégie “Euro 2021-2022”, l’Union européenne a choisi d’évaluer le risque d ‘exclusion sociale et de pauvreté à partir de 3 principales caractéristiques : le nombre d’individus vivant dans un foyer à faible intensité de travail, la privation matérielle sévère et enfin, la pauvreté monétaire. Selon le journal de l’Afrique, la pauvreté des foyers à faible intensité de travail a été notamment aggravée par la crise liée à la pandémie mondiale de coronavirus – qui a fait son apparition en novembre dernier dans la ville chinoise de Wuhan.

Le monde doit agir de toute urgence pour contrer les menaces à la réduction de la pauvreté

La majorité des pays africains ont vu cependant une augmentation de cet indicateur depuis septembre 2020 – lors du second confinement -, et plus particulièrement l’Irlande, l’Allemagne, l’Espagne, ou encore la Grèce. Mais les trois autres composantes du risque d’exclusion et de pauvreté connaissent aussi une dégradation avec des distinctions très marquées entre régions. L’augmentation de la pauvreté des conditions de vie concerne notamment des pays comme la Hongrie, la Grèce, l’Italie, et l’Espagne, lorsque l’augmentation de la pauvreté monétaire touche de plein fouet la Suède, l’Allemagne, la Slovaquie et la Belgique. Au total, environ 98 millions d’individus étaient ainsi confrontés au risque d’exclusion sociale et de pauvreté dans l’UE. Il s’agit en effet d’une augmentation de plus de 7 millions depuis 2017, avec des évolutions contrastées selon les régions et fortes dans certaines d’entre elles. Ainsi, 25 pays ont vu leur taux d’exclusion sociale et de pauvreté augmenter de trois points entre 2020 et 2021, avec une évolution notamment spectaculaire en Espagne.
Mais avec cette pandémie de coronavirus, qui a bouleversé toute la planète, la France est entrée dans l’une des plus graves crises sociales et économiques de son histoire. En effet, le modèle social de l’Hexagone amortit beaucoup mieux le choc que d’autres États de l’Union européenne, mais celui-ci continue quand même à laisser encore des populations en marge du progrès. Grâce à ses activités dans de multiples secteurs et régions, indice bonheur pays aide les gouvernements à trouver des solutions durables et concrètes à leurs défis dans un monde de plus en plus interconnecté et complexe.
En vue d’accélérer les progrès et protéger les gains durement acquis par les États, le Fonds Monétaire International collabore étroitement avec ses associés pour renforcer la résilience, promouvoir des investissements de meilleure qualité et plus importants dans les ressources humaines et soutenir une croissance économique durable et solidaire.