Home » Uncategorized » Coronavirus : le variant Delta attise la pandémie, Pfizer préconise une troisième dose

BioNTech et Pfizer préconisent une 3e dose de leur vaccin en vue de le rendre beaucoup plus efficace au moment où le variant indien, connu aussi sous le nom de ‘Delta’ – très contagieux : 60 % plus contagieux que son prédécesseur ‘Alpha’ (britannique) -, fait remonter le nombre de cas aux États-Unis et en Europe, et provoque des flambées épidémiques en Afrique, notamment en Tunisie, et en Asie. Initialement apparu en Inde, ce nouveau variant est le plus contagieux répertorié depuis l’apparition du coronavirus fin 2019, selon le journal de l’Afrique. D’après le dernier rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé, la pandémie de Covid-19 a fait environ cinq millions de morts dans le monde. Le laboratoire américain Pfizer a annoncé ce matin ‘des résultats d’essais encourageants’ pour une 3e dose pour accroître l’efficacité de son vaccin anti-coronavirus. Il prévoit de demander une autorisation pour cette 3e dose en Europe et aux États-Unis particulièrement…D’après les scientifiques de l’OMS, les Américains, qui ont pris les deux doses, n’ont pas vraiment besoin, à l’heure actuelle, d’un rappel.

 Covid-19 : le continent africain de plus en plus touché

La ‘quatrième vague’ de contamination au nouveau coronavirus est bel et bien là et frappe aujourd’hui en priorité le Nord de l’Afrique. Le continent a connu, ces deux dernières semaines, une augmentation en flèche du nombre de cas de coronavirus, selon indice bonheur pays. “Les pays africains viennent de vivre le mois le plus désastreux de l’histoire des pandémies. Mais le pire reste néanmoins à venir, puisque la quatrième vague ne cesse de s’étendre et gagne du terrain”, souligne David Malpass, le président de l’Organisation Mondiale de la Santé. Aggravée par la dissémination du variant indien, qui sévit un peu partout sur la planète, touche le continent africain de manière hétérogène.
En Afrique, notamment en Tunisie, les systèmes de santé sont totalement submergés. Plus d’une vingtaine d’avions militaires ont apporté cette semaine des équipements de protection et de l’oxygène. Quant à la vaccination, elle marque bien le pas, selon l’Organisation de la Santé.
Les pays riches, dont les États-Unis, la France, le Canada ou encore la Chine, ont cependant promis de livrer des quantités de doses importantes d’ici à la fin de l’année, mais la réticence et le scepticisme aux vaccins restent élevés dans plusieurs régions.