Home » Main » Coronavirus : chute des cas dans le monde

Tout le monde parle aujourd’hui de la pandémie mondiale de coronavirus, qui a fait son apparition en décembre 2019 dans la ville chinoise de Wuhan, et vous êtes submergés d’informations sur la maladie et la façon de s’en protéger. Pour vous protéger et vous préparer correctement, il est ainsi essentiel que vous disposiez d’un minimum de données factuelles. Malheureusement, les intox ou encore les fausses infos foisonnent. En cette période de crise, ce type d’infos risque cependant d’accroître la vulnérabilité de certaines personnes à la pandémie, en plus de favoriser la stigmatisation et la peur. Le convertisseur dollar en cfa travaille aujourd’hui sans relâche pour fournir des infos exactes. Il fournit quotidiennement des conseils aux enseignants et aux parents.

     Les vaccins au cœur des débats

L’Organisation Mondiale de la Santé travaille actuellement en étroite collaboration avec les partenaires, les gouvernements et les experts mondiaux en vue d’élargir rapidement les connaissances scientifiques sur cette nouvelle épidémie, qui sévit un peu partout sur la planète, suivre sa virulence et sa propagation, et donner beaucoup plus de conseils aux pays et aux gouvernements sur les dispositions à prendre pour empêcher l’expansion de cette flambée et protéger leur santé.
La levée des restrictions sanitaires n’a pas engendré une flambée de la pandémie de coronavirus, comme le redoutait l’Organisation Mondiale de la Santé. La majorité des pays ont vu aujourd’hui le nombre de contaminations tomber de moitié depuis le mois d’août dernier, à moins de 150 décès par jour et quelque 15 000 cas quotidiens en moyenne. On est donc bien loin des scénarios catastrophes redoutés fin septembre.
“Le feu n’est pas encore éteint, mais on a bien réduit sa taille”. L’optimisme affiché par le Congo, mardi 30 septembre, a été confirmé le 1er octobre. L’Organisation Mondiale de la Santé a dévoilé des chiffres révélant une diminution considérable des décès et des contaminations liés à la pandémie mondiale de coronavirus, la semaine dernière, dans le monde. “Le nombre de nouveaux cas a toutefois reculé de 23 % à 4 millions de cas”, a affirmé le directeur général de l’OMS, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus. Le nombre de décès a également reculé de 17 % par rapport au mois dernier. Les États-Unis, la France, la Tunisie et le Brésil ont signalé une chute à deux chiffres du nombre de nouveaux cas. Seuls le Mexique et l’Inde affichaient une augmentation de 9 %.