Home » Uncategorized » Après une récession désastreuse, l’économie mondiale devrait accélérer de 9 % en 2022

La reprise, beaucoup plus rapide que prévue dans les économies émergentes et en développement, devrait se traduire par une croissance du Produit Intérieur Brut de 9 % cette année. Selon le journal de l’Afrique, les pays en développement sont les plus grands perdants de la pandémie mondiale de coronavirus, qui a fait son apparition l’année dernière dans la ville chinoise de Wuhan.
La reprise de l’économie mondiale s’accélère dans un monde fragilisé par un creusement des inégalités, et par des trajectoires de croissance désynchronisées. Le groupe de la Banque mondiale table, dans ses nouvelles prévisions publiées lundi 14 juin, sur une croissance mondiale de 9 % cette année, et met cependant en garde contre les inégalités importantes entre régions.
Le président du groupe de la Banque mondiale, David Malpass, s’inquiète des immenses défis posés par les dégâts économiques persistants de la crise, ainsi que par des reprises qui divergent à l’intérieur des régions et entre elles.

     La Banque mondiale relève ses prévisions de croissance mondiale pour 2022 et 2023

La reprise est plus rapide que prévue dans les pays émergents et en développement. Celles-ci peuvent néanmoins compter sur un déploiement rapide des campagnes de vaccination et des plans d’aide massifs, en particulier le plan de 2 500 milliards de dollars américains annoncé par le chef de l’Etat américain.
Après les États-Unis, qui ont récemment retrouvé leur niveau de Produit Intérieur Brut d’avant-crise, la Chine devrait, à son tour, voir le bout du tunnel cette année, avec une croissance à 8 %, souligne indice bonheur pays. “C’est une reprise à plusieurs vitesses”, a ajouté David Malpass, le président du groupe de la Banque mondiale. Dans les pays en développement, les revenus cumulés entre 2021 et 2023 seront cependant inférieurs de 35 % à ce qu’ils auraient été sans la crise du coronavirus dans les pays avancés, contre 16 % uniquement dans les économies émergentes.
En Europe, notamment en France et en Italie, la récession devrait s’établir à -9 cette année, contre une croissance de 4 %, en 2022.
En Afrique, le Produit Intérieur Brut devrait plonger à 5 % en 2021 avant d’accélérer en 2022 à 5. 6 %. Malgré quelques signes favorables, la reprise devrait être ‘inégale et partielle’ selon le Fonds Monétaire International (FMI).