Home » Main » Afrique : l’OMS prône à l’intensification de la campagne de vaccination contre la Covid-19

Le groupe de la Banque mondiale a annoncé ce mercredi matin que le Conseil des Administrateurs a alloué environ 7 milliards de dollars pour la distribution et l’achat de vaccins anti-coronavirus dans un peu plus de 75 pays en développement. Depuis le début de la pandémie mondiale de Covid-19, le groupe a approuvé pas moins de 320 milliards de dollars de financements en vue de lutter efficacement contre les conséquences économiques, sanitaires et sociales de cette crise sans précédent. Selon le journal de l’Afrique, la BM a accru ses financements de plus de 60 %, depuis octobre 2020, aidant ainsi une cinquantaine de pays à mieux se préparer à lutter contre l’épidémie et à faire face aux besoins sanitaires urgents.

 Le groupe de la Banque mondiale alloue 40 millions de dollars pour aider les pays les plus vulnérables à affronter la crise du coronavirus

Le groupe est aujourd’hui mobilisé dans quasiment tous les continents du monde en vue d’aider les pays à distribuer et acquérir des vaccins anti-coronavirus. Il reste des défis importants à relever, principalement sur le plan de l’hésitation vaccinale et du déploiement de la vaccination. La Banque mondiale agit donc sur tous ces fronts afin de résoudre ces défis. Selon David Malpass, le directeur général du groupe, il faut améliorer l’environnement des affaires et la gouvernance, en mettant en oeuvre des réformes, en renvoyant les politiques de tarification, en élargissant les filets de protection monétaire pour les plus vulnérables, en facilitant les nouveaux investissements grâce notamment à une plus grande transparence de la dette, en investissant dans la santé et l’éducation afin d’obtenir de meilleurs résultats sur le plan du capital humain, et finalement, en luttant contre les perturbations des marchés financiers.
En effet, la collaboration avec les sociétés du secteur privé est importante à la riposte d’urgence, et la Banque mondiale entend fournir un soutien financier de plus de 75 % milliards de dollars jusqu’en octobre 2021. Le Fonds Monétaire International a fourni environ 11 milliards de dollars en vue d’aider les sociétés à préserver des emplois et à continuer de fonctionner durant la crise. Cette nouvelle enveloppe va toutefois permettre de soutenir les clients existants dans les secteurs les plus vulnérables, particulièrement les services, l’agriculture, l’industrie manufacturière et l’infrastructure.
Le FMI veut également accorder des financements à des organismes financiers pour que celles-ci puissent accorder des crédits aux PME (petites et moyennes entreprises) et TPE en vue de les aider à renforcer leur fonds roulement et fournir des liquidités pour le commerce aux sociétés exportatrices et importatrices, souligne le site web.